Le parc Ueno, très fréquenté au printemps lorsque les cerisiers sont en fleurs, abrite le zoo et son fameux panda géant (qui fait peine à voir, surtout sous la chaleur étouffante du mois de juillet) et plusieurs musés dont le musée national de Tokyo. Mais c'est aussi le lieu de vie de nombreuses personnes sans domicile qui s'y sont installées sous des bâches de plastique bleu. Certains d'entre eux sont des journaliers, qui ont le statut  de travailleurs libres, et de ce fait sont considérés par les patrons comme des individus qui ont renoncé à s'insérer dans une société "normale".

Picture_323

Picture_317

Picture_305

Picture_308

Le parc Asakusa, autour du Senso-ji

Picture_295

Picture_278

Picture_269

Picture_289

Picture_288

Picture_041

Picture_285